Pourquoi j’ai repris le co-dodo (à temps partiel) ?

Confession totale : Je suis complètement crevée lorsqu’arrive le temps de mettre croquette au lit!

Voilà tout…

flashlight under cover

Petit retour en arrière : Croquette était un «mommy junkie »…plus précisément un abuseur de boules : 20 boires/jour c’était un « good day ». Bon, faut dire aussi que ma fatigue ne date pas d’hier, donc si bébé me donnait l’impression qu’il avait faim, chaud, soif, était fatigué, était malade, avait besoin de têter ou était juste cute dans son pyjama…moi je sortais une boule. Donc ouin…inutile de préciser que le cododo sécuritaire et moi…we go way back ; Croquette tenait à maintenir sa moyenne de minimum 20 boires/jour donc si cela incluait faire de l’overtime la nuit, il était toujours dispo!

Mais pourquoi je vous raconte tout ça moi ?

Ah oui…on a officiellement repris le cododo. Yep! Vous avez bien lu. Heu…? En fait avez-vous bien lu? Parce que je tiens à préciser qu’on a repris le cododo, pas l’allaitement…je vous voyais bien la bouche ouverte outrée. On parle ici de tapetitesurvie…pas tapetitefolie hihihi

Bon alors on disait quoi ?

Oui voilà!

Maintenant que croquette aime bien sa petite routine du soir avant le dodo…tsé l’enfant full responsable qui te dit « hey maman on n’a pas brossé les dents »…la soirée où tu te dis dans ta tête: brûlons une étape j’suis crevée, demain matin on brossera avec plus d’intensité…ben rendu l’heure de lire une histoire, moi je cogne des clous. Littéralement : ma tête ne tient plus à la verticale…j’ai de la misère à reconnaître les lettres de l’alphabet alors encore moins lire des mots, faire des voix et paraître intéressé à l’histoire en cours.

Rappelons à notre mémoire que souvent les dernières petites minutes passées avant de mettre les p’tit bout de choux au lit, sont des moments où; bisous, tendresse, petites confidences d’enfant, insécurités, peur du noir, refus d’aller au lit etc surgissent. Ces temps de connexion, sans distraction par le train-train quotidien, sont priceless pour rester bien à l’affût des besoins de notre progéniture. Alors parfois les routines de dodo sont inévitablement longues, pleines d’imprévus, négociation et de vulnérabilité mutuelle.

Alors comment ne pas décevoir mini au moment fatidique où la phrase: « Maman tu peux me lire une histoire? » sort de sa bouche et que 1.Les paupières de vos yeux perdent le combat contre la gravité et que 2. L’éveil à la lecture et l’écriture + le développement de la créativité et l’imagination font partie de vos priorités? Une épreuve à 3 étapes :

  1. Suggérer que mini vous raconte sa propre histoire inventée (ou chante une chanson qu’il/elle aime)
  2. Se cacher ensemble sous les draps avec une lampe de poche histoire d’avoir du plaisir ensemble à vivre l’histoire (ou chanter la chanson)
  3. Fermer les yeux pour visualiser le tout

Et Boum: S’endormir! Et voilà comment on recommence à faire du cododo :-/

Bon je pourrais terminer ce billet ainsi…mais la vérité vraie doit sortir :

Je me réveille toujours 45 minutes plus tard une agressante lumière jaune de lampe de poche en plein visage avec coco collé contre moi. Du pur bonheur. Assez pour que je me faufile hors du lit, car n’oubliez pas j’ai bien dit cododo à temps partiel 😉

P.S.J’ai découvert qu’on pouvait lire une histoire à mini le jour alors qu’on est encore en contrôle de ses facultés cognitives 🙂

Advertisements

4 thoughts on “Pourquoi j’ai repris le co-dodo (à temps partiel) ?

  1. Fleurette Merveille says:

    Merci!!!! Priceless! Mon combat de tous les soirs. Ma fille dormait seul. Mais au moment de la séparation avec son père j’ais recommencé le cododo. ”Pour la rassurer” je me suis dis. Pire erreur!! Me voilà 1 an et demie plus tard… toujours en cododo. Pas une nuit ne passe sans que ses pieds ne se retrouvent pas dans mon dos. Son derrière sur ma tête, ou qu’elle soit complètement caché sous mon ventre. Et elle refuse de dormir dans ÇA chambre!!

    Like

    • tapetitesurvie says:

      Fleurette Merveille I feel for you! Fini les moments où tu peux dormir en faisant l’étoile dans ton lit. En espérant que cocotte ré-intègre sa chambre le jour ou tu décideras que “enough is enough”. D’ici là profite de la regarder dormir tendrement à tes cotés…ça grandit tellement vite ces petites bibittes là. Bises. Anne

      Like

  2. Marie-Pier says:

    La psychoéducatrice en moi se dit que si c’est à temps partiel, c’est une pratique tout à fait acceptable… La maman en moi comprend TELLEMENT! Tu as ma bénédiction!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s