TV quand tu nous tiens…

Je culpabilise toujours à rester de longues périodes à la maison avec croquette sans lui offrir une p’tite activité motrice genre prendre une marche, jouer dans la neige,  courir dans la cour ou faire du vélo lorsque la température le permet. L’ergothérapeute en petite enfance que je suis feel pas trop l’idée de laisser mini ‘effoiré’ sur le sofa à me supplier d’écouter encore une autre émission alors qu’une panoplie de jouets et objets à explorer se meurent sur le plancher.

FullSizeRender-3

Je sais trop bien que lorsque les enfants bougent librement ceci a un impact positif sur leur développement global. Et qu’à l’inverse, lorsque mini ne fait que regarder la TV, il ne s’invente pas de jeux, ne court pas partout en apprenant à apprivoiser les mouvements de son corps et cerise sur le sundae : son cerveau enregistre des informations que je dois aller deleter par après (ex. sauter dans les flaques d’eau comme Peppa Pig, c’est drôle for sure, mais dans la vraie vie ce n’est pas sans conséquence #my2cents).

Donc, dimanche PM dernier, l’ennui de mini se traduisait par une gravitation suspecte autour du téléviseur. J’ai donc ramassé les forces qui me restaient pour annoncer à l’héritier: “On va aller jouer dehors! Tu pourras même faire du vélo si tu veux!”.

“Oui maman , je veux faire du vélo!!!”

“OK mon amour! Va t’habiller!”

Et c’est là que ça se gâte…

Premier hic : “Maman je veux mettre mes souliers de course!”

“Ben non loulou, fait froid dehors”

“Non maman, y’a ‘pu’ de neige elle a toute fondue avec le soleil chaud”  The child has a point actually….

“Oui [balbutiements] mais tu vas avoir froid. Il faut mettre les bottes”

Début de la crise de bacon #1….Je m’épargne de revivre les détails mais ça implique des pleurs sur une tonalité d’injustice, des bottes lancé dans un garde-robe et finalement un tug of war de questions réponses sur le concept de l’hiver au Québec. Après un bon 15 minutes d’ignorance intentionnelle, croquette digère enfin l’idée qu’il doit s’affubler de ses super bottes qui m’ont valu des heures de magasinage effrené…soupirs (by this time…moi j’ai pu vraiment envie de sortir…mais bon).

Deuxième hic :  “Maman je veux mettre mon pantalon de neige!”

Zut de flûte, me lâche pas celui-là avec cette question d’habillement. C’est bien beau la période d’autonomie (à sa défense, croquette s’habille et se déshabille sans aide), mais me semble c’était plus facile quand je lui enfilais son snow suit alors qu’il était allongé de toute sa personne sur le dos pas encore assez maître de ses mouvements pour se sauver, non?

“Ben non loulou…il faut mettre ton pantalon de nylon…il n’y a pas de neige dehors”. At this point,  je me sens un peu incohérente dans mes propos étant donné notre longue prise de bec à propos de l’hiver québécois et ses exigences vestimentaires variables…mais bon il serait tout pogné dans son suit d’hiver, mini s’en va faire du vélo come on!!!

Début de la crise de bacon #2…Je m’épargne encore de revivre la scène, mais cette fois ci je peux vous dire que ça implique un peu de menaces d’annulation de sortie prononcées les dents serrées…

Miraculeusement, toute la famille se retrouve dehors !!! Oui oui,  même l’homme qui grelotte et me grogne tout bas…”C’est quoi le rapport? On peut pas rester au chaud chez nous?”  At this point, je me pose la même question honestly

Croquette sur son tricycle roule à toute vitesse, tandis que je calcule combien de temps il nous reste à faire dehors…faisait comme ‘frette’ le 3 avril 2016 😦

Tout se passe bien, jusqu’à ce que croquette réalise qu’il a oublié son objet de prédilection de l’heure à la maison. Cris, refus d’avancer et sanglots se mettent de la partie. Mais, maintenant on est rendu loin de la maison. Ses larmes gèlent sur son visage et son nez se transforme en machine à bulles de morve.

Parents désespérés ingénieux que nous sommes, on se met à enchainer des tactiques de diversion: compétition de course, sauts dans les flaques d’eau gelées (eh oui…believe it or not on étaient rendu là) et finalement promesse de rachat du dit objet (soi disant passant l’objet en question est une pile…go figure!) bref you name it, we got it! On veut juste sortir de ce froid glacial si-ou-plait.

Interminables minutes de négociation plus tard…

Petite homme et grand homme rentrent à la maison et se planquent devant la TV….ouin j’sais pas si j’ai accompli grand chose :-/

Advertisements

2 thoughts on “TV quand tu nous tiens…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s