Trucs pour être une cool soccer mom

Surmonter la rude épreuve d’inscrire mini au soccer avant que toutes les places soient comblées: Check!

Trouver ZE souliers à crampons et protège tibias: Check!

Sortir de la maison à temps (lire ici: dégringoler du boulot, concocter un souper éclair et réussir à enfiler l’uniforme et les foutus protège-tibias tout en remplissant dix mille bouteilles d’eau): Check!

Carrière de soccer mom lancée!?!?

|Bruit de criquet|

|Panique|

Quoi?

soccermom-tapetitesurvie

Oups le mémo ne s’est pas rendu à mini: Premier cours de soccer: Veut rien savoir! Tout le monde se pitche sur le ballon, mais vous regardez avec désarroi mini manger ramasser de l’herbe, essayer de s’enfuir et pleurer dès qu’un ami lui «vole le ballon» …been there done that :-/

No panic !

Quelques trucs pour être une cool soccer mom :

Sortir encore le cash: La crème glacée (ou tout autre collation ou activité spéciale) d’après « match » est inévitable. Tant pour mini que vous-mêmes un p’tit « comfort food » à la fin ça permet de se donner un p’tit coup d’pied dans le derrière en sachant qu’il y a une récompense à la fin.

Se transformer en cheer-leader: Mini frôle le ballon: YEAH! Se rapproche de la gang qui court après le ballon: EXTRA YEAH ! Touche le ballon avec ses mains: NO PROBLEM MY FRIEND! Vous aurez l’air juste un ti peu folle devant les autres parents, mais who cares? Mini a besoin de votre support!

Prendre une décision:  Il faut prendre la décision de poursuivre le cours ou non. Yep I said it. Faut décider vite…parce que si vous êtes ambivalente vous risquez de dire des choses comme «Si tu joues pas on s’en va à la maison»: FAIL assuré! Parce que dans le fond vous voulez que mini participe et vous n’avez aucune intention réelle de quitter le terrain de soccer. So yeah…faut être cohérent dans ses propos :-0

Sympathiser avec le plaignant: À risque de dire un p’tit mensonge blanc: Vaut mieux avouez vos propres difficultés à vous aussi. Par exemple « Quand maman était jeune elle n’aimait pas le soccer parce qu’elle tombait tout le temps. Après plusieurs pratiques, maman ne tombait plus et regarde maintenant je cours après le ballon sans tomber»

Profiter des pauses: Pour regarder le match en cours, relever les bons et moins bons coups des autres joueurs et se faire plein de câlins.

Ajuster les attentes: Mini ne va peut-être pas scorer de but, pis c’est pas grave! Vaut mieux donner des consignes selon l’étape où est rendu mini. Par exemple, si l’étape « j’ai peur du ballon » n’est pas encore résolue, nul besoin de s’attendre à ce que mini fasse des buts. Apprivoiser le ballon (lancer, attraper, kicker) sera plus réaliste.

Jump in!: Lorsque les enfants sont jeunes, les parents sont les bienvenues à se rapprocher et même embarquer sur le terrain pour participer. Ce n’est malheureusement pas le temps d’essayer de faire ZE photo (tsé celle qui prend un million de tentatives) pour mettre sur Instagram (yikes…je suis coupable de celle là).

Chillax: Ben oui take a chill pill 😉 Ça va ben aller…pis pas nécessairement du premier coup 😉

Bon maintenant je vais moi-même appliquer tous ces trucs because well…croquette is no MESSI pour le moment 🙂

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s