10 trucs pour voyager avec de jeunes enfants sans se ruiner!

Si vous êtes comme moi, vous n’avez pas encore (j’ai bien dit “pas encore”…the sky is the limit) un chalet splendide dans une location touristique de rêve. Donc, quand vient le temps de prendre des vacances, il faut bien voyager pour vraiment décrocher du train-train quotidien.

Mais comment faire pour ne pas revenir de ses vacances complètement flat broke? 

pixabay-voyager-en-famille-sans-se-ruiner-tapetitesurvie

  1. « Booker » intelligemment : Il faut sacrifier du temps pour faire ses recherches si on veut trouver ZE deal à un prix malade! Évitez de faire les recherches en fin de semaine ou lors des périodes de haute saison, car les prix seront carrément gonflés. Recueillir des suggestions d’endroits fiables de la part de vos amis et membres de la famille, c’est génial. Si ce n’est pas possible, lire attentivement les reviews avant de réserver! C’est un incontournable afin d’éviter les mauvaises surprises! Une fois l’endroit sélectionné, il est gagnant de passer un p’tit coup de fil (à l’hôtel par exemple) avant de réserver définitivement avec les sites webs populaires de voyage, qui assurent l’intermédiaire, même si leur prix affichés sont moins cher. Parfois, des promotions spéciales peuvent être proposées (ex. rabais employés gouvernementaux, CAA, choix de l’aubergiste etc) si on réserve directement de l’hôtelier. Il faut aussi faire attention parce que parfois le prix est moins cher avec les sites webs populaires, mais certaines inclusions, normalement offertes par l’hôtelier, ne le sont pas (ex. accès à certaines activités payantes ou sites touristiques).
  1. Le grand luxe n’est pas toujours nécessaire: À moins que l’on prévoit se prélasser dans la chambre tout le long du séjour, vaut mieux réserver une chambre dans un site d’hébergement coquet, propre et douillet sans nécessairement avoir des robinets en or. Vous voyez un peu? C’est plus smart de passer un séjour plus «cozy» et garder ses sous pour investir dans sa propre propriété afin d’y installer les fameux robinets en or 😉 Mais plus sérieusement, les jeunes enfants sont très peu porté à se souvenir de la beauté de la chambre où ils ont dormi et seront plutôt émerveillés par toutes les belles activités et moments passés en famille. Donc, rester dans le cadre de son budget pour l’hébergement c’est winner. Pssst…Si vous dénichez un deal dans un resort luxueux go for it! Le luxe ça se prend toujours bien 😉
  1. Être fouineux : Le stationnement de l’hôtel est payant? Vous avez 2 jambes fonctionnelles? En plus, vous êtes dans une région touristique piétonnière où toutes les attractions et activités sont à distance de marche ? Nul besoin de payer pour que votre auto dorme au chaud dans le garage de l’hôtel. Just saying…Allez en reconnaissance des lieux ou tout simplement posez la question à savoir s’il y a des stationnements gratuits et/ou à prix moindre à proximité. Pas de panique!  Nul besoin de trainer les bagages sur des kilomètres: 1. On fait le check-in 2. On vide le char 3. Un des parents se rend à la chambre avec la marmaille 4. L’autre se met en mode « I’am too cheap to pay 15$ par jour». There you go! 
  1. Overpack : Ouin, je sais c’est encombrant, mais vaut mieux avoir du Tempra sous la main que de courir un « general store » et payer le triple du prix quand un des mini vous donnera la frousse de votre vie, avec une p’tite montée de fièvre surprise après un abus de soleil et de piscine.Trust me. Pas sûr de la météo qu’il fera? Overpack!  Vaut mieux avoir des imperméables ou autre vêtements hors-saison, que de rester pogné dans la chambre parce que les kids ont justes des camisoles et des shorts pis qu’il fait soudainement – 1000 dehors. Ou pire encore: Acheter des vêtements chauds dans une boutique souvenir. Fail! C’est sûr que si vous prenez l’avion la notion d’overpacking devient plus complexe avec le poids maximal des bagages…mais au moins être prêts à toute éventualité climatique quitte à avoir de chaque chose, mais en moins grande quantité. Payer pour faire une brassée de linge en voyage, c’est chiant, mais ça coute moins cher que d’en acheter!
  1. Pull the plug!: OK soyons honnêtes! Nous sommes une génération complètement accro à nos Smart Phone. Mais, en vacances, si la dépendance se poursuit sans mesures de précautions, votre compagnie de téléphonie va vous presser comme un citron. For real real ! Donc, pas de WI-FI? Pas de téléphone! Pis pour être safe on désactive la fonction «cellular data» et «roaming»  Téléchargez tout film ou autre “cossin”, à l’avance afin d’éviter de flancher sous la pression, fatigue et écoeurantite d’entendre crier « je veux Pat Patrouille ». Parce que, sinon on finit par télécharger des applications ou films en pleine itinérance de données. Ah j’oubliais! Il est aussi possible d’avertir notre compagnie de téléphonie et dealer des forfaits d’itinérance ou tout simplement bloquer la fonction outre-mer de leur coté. Un pensez-y bien!
  1. Cash money baby: Tout le monde s’est déjà réveillé avec un méchant bill de carte de crédit sans même pouvoir recall les dépenses qui y figuraient. Been there, done that! :-0  Alors imaginez lorsqu’on est sur la route en vacances pis qu’on sort la « chick-E-chick » à toutes les sauces. It’s bound to get you in trouble. Donc, pour mieux contrôler les dépenses et faire des choix intelligents, il faut déterminer un budget dès le départ et sortir le cash (l’argent liquide). On se met à prendre conscience du cash qui s’évapore de nos mains une activité, collation, ice cream, photo-cam, build-a-bear, cossin etc après l’autre. J’vous dis ça met les choses en perspective! On se calme vite le pompon lol.
  1. Bring & eat your own food!: Vous voyagez local pis en voiture en plus? Let’s go on dépoussière la glacière. C’est l’heure de stacker tous les favorites foods et collations spéciales des frimousses. Because well, voyager avec des jeunes enfants sans se ruiner, c’est aussi planifier les repas. Par exemple, un repas dans un restaurant fast-food peut facilement grimper à 30-40$ et même plus, tout dépendamment de la grosseur de votre famille. Pis le pire c’est que des fois les kids ne mangent même pas tout ce qui se trouve dans leur assiette. Quoi de plus désolant que de littéralement jeter son argent aux poubelles? Et soyons honnêtes, la bouffe on la mange…mais après elle fait son p’tit chemin vers les égouts lol. Donc! Vaut mieux avoir de quoi manger pour la route et de quoi remplir un p’tit frigo une fois rendu sur place. Parce que tsé déjeuner un p’tit bol de céréales ben chill pis se faire un bon repas relax et full facile à assembler (ex. concombre et sandwich au thon?), c’est plus cool que de se taper le restaurant bondé de monde avec les mini qui touchent même pas à leurs assiettes et ressortir avec le porte-feuille dégarni… #my2cents. Investir dans une chambre qui inclue une mini cuisine c’est payant en bout de ligne. N.B. La formule tout-inclus/all you can eat évite ce genre de problème bien sûr.
  1. Boite à lunch, re-boîte à lunch et re-re-boîte à lunch: Une journée d’excursion prévue dans l’horaire? J’vous garantis que la faim, soif, besoin de grignoter, envie de boire du lait, crisette d’enfant fatigué, qui se résout en un rien de temps avec une petite collation, vont se pointer…pis pas juste une fois. Donc, lait, grignotine, jus, et autres collations alléchantes doivent accompagner presque chaque déplacement hors de la chambre. Pas parce qu’il est interdit de s’acheter de quoi sur la route. Non loin de là. Mais tout simplement parce que par moments on se retrouve dans des endroits où on ne peut rien acheter faute de disponibilité ou simplement parce que ce que l’on cherche est hors de prix. Je me souviendrai toujours d’avoir acheté une limonade à mon mini à 6$ alors qu’il avait une p’tite soif. Tsé un demi citron pressé, de l’eau et du sucre blanc c’est cher pour 6 piastres…Anyhow il a enjoy au moins lol.
  1. Une piscine il y aura! : Pour des raisons qui m’échappent, les kids peuvent passer des heures et des heures dans une piscine pleine de pipi et de bactéries. They just love it! Une piscine, un lac ou autre source d’eau c’est comme la base pour voyager avec de jeunes enfants sans se ruiner. C’est une économie d’argent right here and there parce que pendant que les minis rajoutent du pipi à la #pipipool en faisant des backflip ben votre porte-feuille n’est pas sollicité hihihi.
  1. Se permettre les petits plaisirs auxquels on tient vraiment: Les vacances sont faites pour se faire plaisir et relaxer. Alors maintenant qu’on a économisé là où il fallait, il faut se faire plaisir!!! Une soirée (ou deux ou plus selon votre budget) dans un resto fancy? Why not peanut? Une activité full cher et/ou une panoplie d’activités payantes mais qui en valent la peine? Go go go!

Et vous, quels sont vos trucs pour voyager en famille sans vous ruiner? Moi il faudrait que je me déniaise et que j’essaie les formules AirBnB et Auberge de jeunesse (parait qu’il y en a des full fancy, familiale et super abordable). 🙂

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s