Dire “non” à l’infertilité! Partie 2

Dans mon dernier article, je vous partageais que ma boulette d’amour est un p’tit bébé miracle.

Dès que j’ai eue finie d’écrire le premier article et que je l’ai mis en ligne, j’ai vécue comme un blocage. Parce que dans cet article, je vous promettais, en quelque sorte, de vous parler de notre parcours de fertilité qui inclut ma foi chrétienne. J’ai comme eue peur de vous faire peur avec cette histoire.

Aussi, j’ai comme eu un p’tit regret de ne pas avoir précisé dans mon article que je n’ai absolument rien contre les traitements de fertilité. Because guess what? Ben notre 1er bébé, croquette, est le résultat d’un traitement de fertilité. So c’est sure que je ne peux pas être contre ça, hein 😉

Ben anyways.

Here I go!

Boulette c’est le résultat d’une prise de décision.

La décision c’était quoi?

C’était de: Dire “NON” à l’infertilité!

Dans quel sens?

Dans le sens de: ‘Se rebeller contre ce problème qui voulait nous mettre à terre’.

Parce quand on veut désespérément un bébé et que nos corps refusent de fournir celui-ci et que la science nous fait défaut…ben on déprime et on perd le goût de tout.

Après 9 traitements de fertilité et beaucoup de prières qui semblaient non répondues, on a décidé de changer de tactique.

Because à 30 et quelques années de vie et avec une bonne santé générale, c’est juste pas “normal” de ne pas pouvoir faire un bébé.

Ce n’est pas “normal” non plus de fouiller sur Internet tous les soirs dans l’espoir de trouver le truc miracle pour tomber enceinte quand rien ne fonctionne.

Ce n’est pas “normal” (bien que l’infertilité est un problème assez répandu snif snif) de pleurer constamment à l’idée de ne jamais tenir dans nos bras ce petit être qu’on aime tant, mais qui n’existe que dans nos rêves.

C’est juste invivable à la longue!

J’étais rendue au point de me réveiller la nuit en sursautant, victime d’une autre crise de panique, du style “this ain’t never gonna happen“.

Pis un soir de recherche frénétique, alors que je braillais ma vie parce que notre cycle in-vitro s’était avéré être un échec. Tsé quand tu attends 2 semaines pour savoir si l’embryon s’est bien accroché et que tu sais pertinemment que les saignements que tu vois ne sont pas bons signes. Tsé là, quand la clinique de fertilité te confirme que “you are NOT pregnant”….

Ouin ce genre de soir là.

J’ai tapée sur mon browser google “faith + fertility”. Je me suis dit “y doit ben y avoir une solution pour les rares personnes comme moi qui croient encore en Dieu pis au miracle”

Pis guess what?

Il y en avait!

En fait, je suis tombée sur le témoignage d’une femme qui racontait que son mari avait reçu un diagnostic d’azoospermie. Mais, malgré le diagnostic et l’absence de traitement de fertilité, ils ont eu 4 enfants en 4 ans (y’a des jumeaux là-dedans t’inquiète lol).

Elle était croyante et elle avait écrit un livre. Je me suis pitchée dessus. Je l’ai commandé et dévoré en moins de 3 heures (yeah I read pretty fast lol).

Et c’est comme ça que de fil en aiguille j’ai retrouvée espoir. Ils disent qu’une image vaut mille mots, mais dans mon cas ce sera une vidéo lol.

Eh oui, nous avons partagé avec les gens de notre église notre témoignage. Je vous challenge d’aller le visionner ici.

Avez-vous été le voir?

Hihihi si oui. Ben coucou, c’est de ça que j’ai l’air à 35 semaines de grossesse.

Mais bref, dire “NON” à l’infertilité: Cela consistait principalement (y’avait d’autres points bien sur) à arrêter de nous concevoir comme des infertiles. De changer notre mindset, pis de se dire: OK les médecins disent ça, nous on va penser autrement. Même si ça a l’air fou, On va oser rêver que ce problème là est derrière nous. On va oser rêver positivement. On va arrêter de laisser un diagnostic nous pourrir la vie. Pis on va aller de l’avant!

Pis devinez quoi?

Boulette est arrivée quelques temps après cette prise de décision.

Donc c’est cela. Je voulais être transparente avec vous. Ne rien vous cacher. Ne pas faire comme si tout était parfait. Parce que je vous avais bien promis de bloguer de façon plus authentique.

Ceci représente notre parcours de fertilité. Il ne représente pas la réalité, ni les croyances de tous et ça c’est ben correct.

De tout coeur, à ceux qui soupirent après un p’tit bébé à aimer, je souhaite que ce bébé arrive rapidement dans vos bras. Quelque soit le moyen 🙂

Gros bisous.

Anne

 

Advertisements

4 thoughts on “Dire “non” à l’infertilité! Partie 2

  1. thewildbeauty says:

    Merci pour ton beau témoignage Anne!! L’esprit est vraiment incroyable et a un pouvoir de folie! On ne s’en rend pas toujours compte, mais ton témoignage montre à quel point c’est fort! Croire. Croire que ce que l’on souhaite va arriver et la magie opère^^ Je suis tellement heureuse pour vous!
    Plein de bisous!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s