Mon expérience avec les couches lavables

Ben oui toi!

Je me suis lancée dans l’aventure des couches lavables. Tsé la fille qui ne semble pas avoir assez de choses à gérer sur son interminable to-do-list.

Je dois t’avouer from the get-go que mon désir de me mettre aux couches lavables est issu purement et simplement de la nécessité d’économiser. Loin de moi l’idée, d’essayer de vous faire à croire que c’est un élan écologique qui m’a poussé. Bien que je ne n’ai rien contre l’écologie, like who does really? Je ne peux pas claim que je fais beaucoup d’effort dans ce sens. Mais, en congé de maternité, en start-up d’entreprise et avec des objectifs financiers bien précis. Je me suis dit que si je pouvais couper quelque part, ben couper dans les dépenses de couches serait pas pire.

Hein!?

En tout cas.

C’était mon raisonnement.

Donc enceinte de 26 semaines jadis, j’ai eu une rage de recherche effrénée d’information sur les couches lavables. Awèye google et tout le kit. J’ai love love la série d’article de l’Emmerdeuse sur le sujet. J’étais si ignorante que I needed a break-down d’information. Merci Catherine 😉

Mais, reste que je suis demeurée sceptique, voire même un peu apeurée, à l’idée d’utiliser les couches lavables.

Boulette est arrivée, les semaines se sont écoulées et mes couches (achetées sur kijiji by the way #jaieueunmechantbondeal) n’étaient toujours pas désinfectées, lavées, montées et prêtes à être portées.

L’idée d’un détergent spécial et le fear de me mettre les mains dans le caca (méchant gros mythe sur les couches lavables) contribuaient grandement à ma procrastination de la tâche. Ah et aussi, avoir un newborn allaité exclusivement et un grand de 5 ans à l’école..ben ça donne pas vraiment le vent dans les ailes pour le start-up de nouveaux projets. Lire ici: Se laver et brosser ses dents faisant partie des gros projets de la journée.

Pis le jour est venu où la dernière boite de couches, reçue en cadeau, s’est mise à descendre et que j’ai sentie que c’était now or never. Ou bien je me pitchais au Cotsco pour acheter une boite de couches jetables ou bien j’affrontais mes couches lavables.

Avec zéro encouragement de l’homme lol. Oui oui tu as bien lue! L’homme me disait que perso lui, des couches lavables, il en avait rien à cirer. Hummm, disons que j’ai fait comme d’habitude: Sourire à l’homme et poursuivre mon idée #notverysoumise lol. T’inquiète, on s’aime et on finit toujours par s’entendre 😉

Boulette a 3.5 mois, donc il me reste ben des croûtes à manger au niveau de mon expérience avec les couches lavables. Mais, voici ce que je retiens de mon expérience à ce jour:

Points Positifs:

Money stays in my pocket! Yé. J’estime que j’aurais dû acheter 2 boites de couches (valeur approximative de 80$) depuis le moment où j’ai commencée les lavables.

-Boulette est ben cute avec ses couches colorées.

-Changer une couche lavable n’est pas plus compliqué que changer une couche jetable. Une à deux étapes de plus, en cas de gros cacas. Mais, rien de dramatique ni de dégueulasse comme je l’avais anticipée. Papa choisit, à ma grande surprise, des couches lavables lorsque c’est lui qui s’occupe du change. Because oui la nuit on met des jetables, donc elles sont à sa disposition, s’il choisit de ne pas mettre de lavables. Donc, faut croire que c’est pas si dégueu que ça 😉

-Même pas besoin d’un détergent spécial dis-toi donc ben chose. J’utilise du Tide en poudre and we are all doing very well. So encore un autre mythe de complexité de lavage qui vient de tomber.

-Mes couches restent belles et sans tâches malgré que 1. Elles sont d’occasion et 2. Boulette est généreuse de sa personne en matière de caca hihihi. Faut aussi dire que j’ai tendance à ne pas trainer avec des couches souillées avec du caca, je les lave the same day or the next. Si jamais il reste des petites tâches, je les fait tremper (eau chaude + détergent) et je les frotte à la main 10 secondes et hop le tour est joué. Pendant l’été, il recommande de les mettre au soleil et les tâches partent seules.

Point négatifs:

-Je suis un peu stressée quand Boulette s’endort “by accident” avec une couche lavable, qu’elle a déjà depuis un bon moment (ex. 2 heures). Elle fait de longues siestes (des 4-5 heures d’affilés, yes c’est malade mental, I know don’t hate me lol) . Donc, j’hésite toujours entre la réveiller pour lui changer la coucher et tenter de la recoucher tout de suite après…anyhow un p’tit enjeu for now.

-Quand je suis à l’extérieur, je dois trainer mon wet bag et souvent celui-ci pu le caca à cause des couches souillées entreposées qui s’accumulent dedans. J’ai décidé récemment d’essayer de mettre les couches dans un sac de plastique , le fermer et ensuite le mettre dans le wet bag. Je pense que cela va régler la question des odeurs.

-Je dois laver plus souvent! Duh. En fait, je suis dans le processus de me procurer plus de couches, car avec un lot de 20 couches ce n’est pas assez à mon avis. Je dois laver aux deux jours et cela me donne un p’tit stress les jours où je sors et/ou que je suis plus active à l’extérieur de la maison. By the way, j’ai découvert le groupe Facebook “Accros aux couches lavables” et un site web québéçois de vente de couches lavables d’occasion. You know me, j’aime le beau, mais je veux pas payer le prix hihihi.

-Faut plier et ranger les couches. Donc, ça rajoute un ti peu de travail en termes d’organisation. Mais, je vais être franche, plier mes couches lavables me rend heureuse…oui je sais I need a life. Je sais pas, j’ai comme un ti feeling de happiness quand je plis ça.

-Ça donne un gros popotin et c’est limitant un peu sur le plan de la mobilité lorsque bébé est petit.

Points en réflexion (not sure if it’s good or bad lol):

-Shop till ya drop! Ben oui fille! Il est hyper facile de devenir complètement accro à l’achat de nouvelles couches cutes. Il y a tellement de beaux modèles en vente, c’est fou malade dans tête. À date j’ai pas fait de folie, mais l’idée me trotte…

-Se créer des méchants besoins: Ben des pantalons évolutifs c’est presqu’un must avec les couches lavables, because ça donne l’impression de ne pas avoir une méga couche. J’ai un peu perdu le contrôle dans ce département #yikes #moneycomingoutformypocket.

-Se casser la tête pour faire matcher la couche avec le outfit. Yep, des fois je me surprends à faire cela. Mais, j’éprouve un certain plaisir à ce que ma mini soit full swag. Mais petit bémol: Perte de temps garantie lol.

Donc c’est ça!

Je compte bien continuer.

Les couches lavables ça ne mord pas 😉

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s