Lettre à mon porte-bébé

Chère écharpe de portage,

I know que tu n’as pas d’oreilles…but hey why not t’écrire une lettre, hein?

Enceinte de Boulette, les mamans portant leurs bébés contre le coeur m’ont fait fondre d’envie. Moi aussi j’ai eu la piqûre de partager ces doux moments collé-collé avec mon bébé.

lettre_a_mon_portebébé_tapetitesurvie

Je n’avais pas fait beaucoup de portage avec mon plus vieux parce que je trouvais cela inconfortable. Mon petit doigt me dit que je n’avais pas encore mis la main sur le type de porte-bébé qui me convenait.

Après d’innombrables recherches; Le lifestyle et la versatilité des écharpes de portage m’ont convaincus qu’il était temps de me procurer une de ces merveilles.

Sur mon fil Instagram, tes étoiles et tes couleurs dans le gris m’ont coupés le souffle.

Je t’ai cherchée en ligne partout, mais tu étais back order.

J’ai réussie à te spotter sur un groupe Facebook de vente et échange de porte-bébé.

J’ai fait 45 minutes de route avec une giga bédaine pour aller te récupérer.

Ta première maman te remettait un peu triste, mais résolue que le portage était finie pour elle, maintenant que sa fille de 5 ans était lourde et grande. Ben oui toi, on peut porter un enfant jusqu’à très tard, si l’envie nous dit.

Je t’ai ramenée à la maison et sans même te laver (malgré que tu sentais un ti peu bizarre je dois t’avouer) j’ai wrap ma bedaine qui était trop lourde et j’ai soulagée mon petit pelvis souffrant.

Bébé est arrivé et j’ai eu peur de t’utiliser, because Boulette était si petite.

Puis un matin, Boulette était en crise. Je n’arrivais pas à la consoler et j’ai pensée à toi.

Alors que bébé pleurait sa vie, je visionnais (lègèrement en panique devrais-je préciser) un tutoriel Youtube afin de maitriser mon premier noeud.

Après des pleurs et de la difficulté à te nouer comme du monde. The unexpected happened; Boulette s’est endormie contre mon coeur et j’avais les mains libres.

Je ne te faisais pas encore assez confiance pour lâcher mon trésor et vaquer à mes occupations, mais l’idée s’est mise à se frayer un chemin dans mon esprit.

Les jours ont passés et les temps dans l’écharpe avec bébé sont devenus routine. Dès que je sortais à l’extérieur et que bébé était fatiguée, je savais que je pouvais compter sur toi pour l’endormir.

Bébé confortablement blotti sur moi s’endort rapidement au timbre de mon battement de coeur.

Peau à peau. Collé-collé. Bébé et moi en symbiose, comme si encore dans mon bedon.

À l’église, au parc, chez des amis, au Wal-mart au Costco, bref you name it!

Tu attires souvent les regards. Les gens nous regardent avec un beau sourire aux lèvres en voyant bébé confortablement endormi, malgré le bruit et le brou-haha ambiant.

Parfois tu attires aussi des commentaires étranges du genre “Humm faites attention aux hanches de bébé” ou encore des trucs comme “Vous la déposez jamais votre bébé?”.

J’aime bien répondre à ces commentaires avec un sourire béat et un silence épais. Because I just feel like ignorance is ignorable lol.

Mais tu sais ce qui me fais le plus rire, belle écharpe?

C’est quand j’entends les gens chuchoter “Ben oui, en Afrique ils font ça avec les bébés”.

Là vraiment j’ai la rate qui se dilate.

De un because, ces gens pensent-ils que je suis sourde?

De deux, is it because je suis noire qu’ils disent cela?

Et de trois, que disent-ils lorsqu’une personne “pas noire” porte son bébé?

Anyways, je n’ai pas de réponse à ces questions et je n’en cherche pas en tant que tel, but it sure makes me laugh.

Des fois, j’ai envie de distribuer des dépliants d’informations sur le portagebut I just don’t have the motivation that much durant mon congé (lire ici: travail 24 heures sur 7) de maternité.

You know what else écharpe d’amour?

J’ai réalisée à quel point tu étais versatile lors d’un petit séjour à l’hôpital avec cocotte.

En l’espace de quelques heures je t’ai utilisée pour:

1. Porter mon bébé qui était fatiguée de toutes ces interventions médicales.

2. Réchauffer mon bébé alors qu’elle avait froid en petite jaquette d’hôpital.

3. Cacher ma boule gauche en t’utilisant comme châle d’allaitement alors que bébé s’abreuvait en pleine salle d’attente bondée.

4. Me recouvrir avec toi alors que je dormais dans une chambre d’hôpital froide avec des couvertures trop minces.

Ah tu m’as bien sauvée la vie belle écharpe.

Et maintenant que bébé a 8 mois j’ose même te faire confiance et porter bébé au dos afin de vaquer à mes occupations i.e faire la vaisselle again and again avec un p’tit bébé qui fini par s’endormir après avoir observé son univers comme une grande.

Écharpe de portage Ze t’aime!

Anne aka la fille qui écrit à un objet inanimé hihihi

.

.

.

.

.

.

.

Crédit photo: Béatrice Labbé

Advertisements

2 thoughts on “Lettre à mon porte-bébé

  1. aylyon says:

    !!!!!
    «ben oui ils font ça en Afrique»???
    J’ai jamais eu ce commentaire avec mes deux minus en écharpe mais ça m’aurait fait bien rire!
    Bon de toute façon, le plus souvent c’était papa qui portait les petits en écharpe… 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s