TV quand tu nous tiens…

Je culpabilise toujours à rester de longues périodes à la maison avec croquette sans lui offrir une p’tite activité motrice genre prendre une marche, jouer dans la neige,  courir dans la cour ou faire du vélo lorsque la température le permet. L’ergothérapeute en petite enfance que je suis feel pas trop l’idée de laisser mini ‘effoiré’ sur le sofa à me supplier d’écouter encore une autre émission alors qu’une panoplie de jouets et objets à explorer se meurent sur le plancher.

FullSizeRender-3

Je sais trop bien que lorsque les enfants bougent librement ceci a un impact positif sur leur développement global. Et qu’à l’inverse, lorsque mini ne fait que regarder la TV, il ne s’invente pas de jeux, ne court pas partout en apprenant à apprivoiser les mouvements de son corps et cerise sur le sundae : son cerveau enregistre des informations que je dois aller deleter par après (ex. sauter dans les flaques d’eau comme Peppa Pig, c’est drôle for sure, mais dans la vraie vie ce n’est pas sans conséquence #my2cents). Continue reading

Advertisements

Dire “non” à mini sans craquer

Mini a envie de flâner au lieu de rentrer à la maison après la garderie? Vous rêvez de son heure de coucher?

broken-eggs21 (1)

La crise « Je veux pas rentrer à la maison !!! » vous menace. Soyez prêt, elle arrive! Assurément elle viendra (no joke)!

Des fois ça adonne…mais souvent (très souvent)…

Continue reading

Maman chérie!

Samedi matin 8 :55AM

« SVP, maman chérie, je veux un bonbon ! »

« Je veux un gros bonbon à la fraise, toute bleue, SVP maman, SVP, maman chérie »

« Maman ? Maman chérie ? Je veux un gros bonbon à la fraise, toute bleue !!!»

lollipop black&white

Aille, ça me tente tout d’un coup : un gros bonbon à la fraise. Miam. Un petit coulis de bave d’envie s’échappe de ma bouche (mentionnons ici qu’à ce stade personne n’a encore brossé ses dents ni pris son petit déjeuner).

Pis c’est qui maman chérie ? C’est moi ? Oh merci ! Je suis touchée. J’ai la larme à l’œil. Oh la déchirure (dois-je vraiment préciser où se trouvait la déchirure, really ?), les tétées groupées qui ne finissent plus, le cododo parce que je devais survivre (ben j’haïssais pas ça en fait….juste besoin de libérer une boule aux moindres réveils)….tout ça a valu la peine.

Continue reading